Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le site a déménagé sur www.rentables.fr

24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 19:56
Il n'y a pas besoin de millions de preuves pour prouver que le Québec n'a rien à faire dans le Canada.
Outre l'aspect linguistique et économique, il y a une donnée indémentable : les québécois ne pensent pas pareil que les autres canadiens.
Alors que la majorité des Canadiens vote Harper pour son conservatisme à la ricaine (donc conservatisme religieux mais ultra libéralisme économique), les québécois, en bons descendants de français, sont des socialistes dans l'ame.
Les quelques graphiques ci-dessous le montrent aisément.
Ils sont malheureusement différents sur les sujets de société.
euthanasie-canada.PNG
Les québécois sont les seuls à être à fond pour l'euthanasie, alors qu'ailleurs cette idée est "plus répandue que la moyenne" uniquement dans quelques centres urbains comme Toronto ou Vancouver.

Sur les langues :
bilinguisme-canada.PNG
seuls les québécois veulent la vraie application de l'égalité des langues. Les canadiens n'en ont rien à foutre du respect du français, malgré ce que prétend le govuernement. D'ailleurs, on a en desosus le support par vote, évidemment le meilleur est chez les bloquistes, mais cela ne peut pas expliquer l'entièreté de la différence de support, je suppose que mêmes les anglos du québec sont + sensiblisés à la question. A part l'Ontario qui est globalement dans la moyenne à ce sujet (peut être sensibilisé par la proximité avec le Québéc et la minorité de 5% de francophones dans la province), tout le reste du pays est complètement contre. Donc ils sont pour le bilinguisme au Québec, mais pas ailleurs...
Il est notoire que pour les autres partis, il y a peu de différences. Les néo démocrates sont un peu +pour, mais une grande partie de leur vote vient de Québécois de gauche qui voulaient protester contre Harper. Et les conservateurs sont les plus "anti langue française", fidèles à leur engagement d'état fédéral centralisateur
Il y a des tas d'exemples parlant mais un dernier pour la route : l'indépendance du Québec.
independance-quebec.PNG
Là, les libéraux sont clairement les pires fédéralistes. Les hommes, vieux et non-immigrants sont + pour l'indépendance du Québéc : pas une surprise.
De manière étonnante, le support pour l'indépendance du Québec est pas mal développé à l'ouest : surtout en Alberta et Saskatchewan. Au contraire l'Ontario veut absolument empécher l'indépendance : c'est là aussi qu'on trouve le plus de libéraux.
Finalement il y a une logique ; derrière une majorité qui est contre toute autonomie du québéc, deux minorités s'affrontent chez les anglos :
les conservateurs disent : on est pour un état fédéral fort, rien à foutre des langues, si vous êtes pas d'accord cassez vous.
Les libéraux disent plutôt : vous resterez de gré ou de force avec nous, mais en contrepartie on veut bien vous donnez quelques reconnaissances bidons et un peu plus de liberté linguistique.
bien entendu ca reste à relativiser, quand on dit que l'Alberta "soutient" l'indépendance du Québec, c'est que ce taux atteint 10 ou 15%, contre pas plus de 2-3 dans certaines parties d'Ontario.
Bref, questions sociétales, vision du rôle de l'état ou du fédéralisme, guerre, langues.. les québécois montrent leurs racines françaises et socialistes.

Partager cet article

Repost 0

commentaires